Location d'un appartement meublé à Larmor Plage
 image

Location à Larmor Plage

La ville de Larmor Plage

L'appartement T1 bis en location

Réservation Appartement T1 bis

L'appartement T2 en location

Réservation Appartement T2

Contacts

Réseaux Sociaux

Les villes voisines

Vente à Larmor Plage

Galerie Photos


Météo à Larmor Plage

Location Larmor Plage Bretagne - Appartement en location

Location Larmor Plage - Nombre de visiteur unique
Nb de visiteurs:
Nb de visiteurs aujourd'hui:
Nb de connectés:





Google
 
Location à Larmor Plage

T1 Bis meublé (32 m2) : une résidence étudiante au calme et dans un environnement propice aux études. Une résidence proche des plages pour les vacances. Au centre et à 50m des plages.




T2 meublé (52 m2) : un appartement à 500m des plages et du centre, avec place de parking privative et terrasse de 38 m2.

La ville de Larmor-Plage

Située en Bretagne-sud, à l'entrée de la rade de Lorient, Larmor-Plage est un lieu idéal pour passer d'agréables vacances.

Véritable paradis de la voile et de la plaisance, convoitée pour sa position géographique idéale, son caractère typique, ses plages de sable fin, son parc océanique, son patrimoine, ses marchés, ses infrastructures sportives, ses animations culturelles, Larmor-Plage séduit toutes les générations et offre aux habitués et aux visiteurs la possibilité de goûter pleinement au bonheur de vivre.

Journal Ouest-France du 26 Février 2009 : Larmor décroche son label de station balnéaire

C'est la première du pays de Lorient à ce jour. C'est officiel depuis hier. Comment le devient-on, à quoi cela sert ? Victor Tonnerre, le maire, explique

La municipalité

La municipalité

Frank Hillion, Directeur Général des Services, Victor Tonnerre le maire et Brigitte Melin, le premier adjoint, savouraient leur victoire sur la promenade de POrt Maria.



Quand la demande a-t-elle été faite ?

Par une délibération du Conseil, le 25 septembre 2002. Toutes les équipes se sont alors mises au travail. Les démarches ont été longues, mais elles ont fini par aboutir. Au niveau départemental, régional et enfin national. Cinq ministères devaient valider la décision, avant que le décret ne sorte au Journal Officiel.

Quels critères ?

Les Rives du Ter

Il y en a trois, indispensables : d'abord, la capacité hotelière. Il faut au minimum 75 chambres classées. Avec la création de l'hotel des Rives du Ter (3 étoiles), nous avons atteint environ 100 chambres à Larmor. Avec les Mouettes (2 étoiles) et Kerhoas (1 étoile). Il faut aussi avoir un office du tourisme classé. C'est le cas, puisque nous sommes affiliés à celui de Cap l'Orient. Enfin, il faut disposer d'un plan local d'urbanbisme (PLU) en cours de validité. Nous l'avons.


Est-ce tout ?

S'y ajoutent des conditions supplémentaires, dites indispensables : un état sanitaire irréprochable des eaux (potables, de baignade). Les enquêteurs vont jusqu'à analyser les terrains où sont épandues les boues de la station d'épuration de Lorient, à laquelle nous sommes raccordés. La collecte sélective des ordures a également été un plus. Ainsi que le fleurissement de la ville.

Le patrimoine aussi

L'église Notre Dame de Larmor

L'entretien de notre église et de notre patrimoine a été un un des élements pris en compte. Ainsi que les 60km de chemin de randonnée, balisés et entretenus par les associations. Les animations culturelles, les manifestations de loisir sont capitales également. Nos quatres grandes plages, bien sûr, le port du Kernével, le centre d'équitation, les tennis, ... Mais aussi la proximité de la gare de Lorient, et de toutes les infrastructures du pays de Lorient.



Un label important ?

En terme d'image, c'est évident, d'autant que nous sommes la seule commune du pays de Lorient à l'avoir obtenu. Nous ignorons encore pour l'instant si les dotations d'Etat, liées aux efforts touristiques augmenteront. L'enveloppe était de 80000 euros en 2008.

Alors, un casino bientôt ?

L'obtention de l'appelation "Station Balnéaire" nous en donne effectivement le droit. Mais ces ouvertures sont très règlementées. Nous n'avons jamais été démarchés par des investisseurs. Mais il est vrai que la question peut se poser. Nous sommes entre Carnac et Bénodet, qui disposent toutes deux d'un tel établissement. Pour moi, ce sujet n'est pas prioritaire, d'autant que les casinos souffrent actuellement de la conjoncture et de la concurrence avec les jeux sur Internet. Même si je sais d'une telle implantation peut induire de belle retombées financières pour la commune.

Journal Ouest-France du 05 Novembre 2007 : Larmor-Plage attend le label station balnéaire

C'est la banlieue chic de Lorient. Un petit Neuilly-sur-Mer pour gens aisés. Le smicard a du mal à y trouver sa place.

Depuis le début des années 2000, Larmor-Plage approche les 9 000 habitants. Une population aisée a pris ses quartiers dans ce lieu de villégiature, si proche de la ville-centre, Lorient. Le skipper Alain Gautier, le footballeur Ronan Le Crom, le journaliste Noël Couëdel y ont leur résidence principale. Mais 60 % de la population a plus de 65 ans, selon les chiffres du centre communal d'action sociale.

On y vit serein. On hume l'air marin en empruntant les multiples chemins de promenade tracés au ras des maisons cossues de Toulhars ou de la Nourriguel. A Port-Maria, les terrasses font le plein même en arrière-saison, quand il fait beau le dimanche. Le vaste port de plaisance de Kernevel offre 700 emplacements. Son extension prévoit 300 places supplémentaires.Ancien port sardinierPourtant, malgré ses plages, sa qualité de vie, la ville n'a pas encore réussi à décrocher le très convoité label de station balnéaire. Elle l'autoriserait, entre autres, à implanter un casino. Larmor répond aux conditions demandées. Reste à faire tamponner le dossier par les ministères concernés.

Cet ancien village groupé autour de son église du XVIe siècle est devenu une commune à part entière en 1924. Les terres étaient largement exploitées. Il ne reste plus qu'un agriculteur aujourd'hui. Petit port sardinier, il eut jusqu'à cinq conserveries. La dernière a fermé ses portes à Toulhars avant la Seconde Guerre mondiale. La résidence de l'amiralC'est de cette période que datent les villas somptueuses construites à Kernevel par un armateur fortuné. Sous l'occupation, l'amiral allemand Karl Dönitz, qui avait choisi Lorient pour édifier la base de sous-marins, installa son poste de commandement dans une de ces demeures typiques de l'architecture bourgeoise de la fin du XIXe siècle.Depuis 1945, la villa Kerillon est la résidence de l'amiral commandant l'arrondissement de Lorient. Jusqu'à peu d'années, les marins de la Royale disposaient de mouillages réservés pour leurs voiliers de plaisance. Les régates de l'amiral sont, chaque année, un rendez-vous très chic. L'école de tennis larmorienne est la plus importante de Bretagne, en terme de licenciés. Le centre nautique de Kerguelen, truste, presque tous les ans, le trophée de la meilleure station de voile française.

Le centre du bourg compte plus de banques et d'agences immobilières que de cafés. Pas banal dans une commune bretonne. Les logements sociaux ne pèsent que 6 % de l'habitat. Même si des efforts sont faits en la matière, malgré les prix exponentiels du foncier. Pas facile de faire aboutir les projets. Quatre programmes sont, toutefois, en cours de réalisation. Question économie, Larmor dispose de zones d'activités dont celle de Kerhoas. C'est du tertiaire de haut niveau. Les cabinets d'avocats cohabitent avec les experts comptables, les sociétés de communication et d'informatique. Elles attendent, aujourd'hui, qu'on les branche sur le très haut débit. La zone de Quelisoy est à vocation commerciale, avec son Leclerc au coeur du site. Enfin celle de Quéhello-Congard accueille de petites entreprises artisanales. Depuis sept ans, les préoccupations municipales ont porté sur le fleurissement de la commune. Elle vient d'obtenir sa première fleur. La voirie a, ces dernières années, bénéficié de lourds investissements. Sans oublier la création récente d'une maison de la petite enfance. Prochain gros chantier : l'aménagement du plateau du Menez. Les acquisitions foncières viennent de se terminer.